Délégationde Haute-Savoie

Annecy : paroles d’accueillis au Café-bar

Chaleur humaine, bonne humeur, convivialité

David, Addilaziz et Skender, Hasni ainsi qu’un groupe de femmes nous ont fait part de leur plaisir à se retrouver et à échanger dans ce lieu chaleureux.

David : « Je fréquente le Café-bar depuis deux ans ; j’y suis venu parce que j’étais à la rue, sans argent. Au début il y avait plus de SDF, maintenant moins, mais je ne sais pas pourquoi. J’aime bien venir ici ; je trouve que tous ceux qui accueillent sont sympathiques. C’est bien de pouvoir prendre un café, de pouvoir s’asseoir. C’est une très bonne idée d’avoir mis les ordinateurs ; les règles posées permettent à chacun d’y avoir accès. Si je trouvais un travail, je ne viendrais plus à l’accueil, sauf pour dire bonjour. »

Addilaziz et Skender : « Nous venons parce que nous n’avons pas le droit de rester à "Georges Bonnet" [hébergement d’urgence du 115 à Annecy]  ; il fait chaud, et on boit le café ; il y a des sudokus… et le sourire de Ginou. Nous venons aussi aux cours pour apprendre le français. »

Hasni : « C’est une maison qui nous protège et qui nous aide (papiers et social). On est venus pour ça, et pas pour gagner de l’argent ! On a aussi la possibilité d’apprendre le français. Rien ne manque, on est bien entourés ; les gens sont agréables et gentils ; je voudrais remercier tout le monde. »

À propos d’un groupe de femmes accueillies au Café-bar : « Les dames sont contentes du Secours Catholique. Elles se sentent comme chez elles. C’est l’occasion d’un échange sur leurs difficultés, en particulier pour les familles [demandeuses d’asile] qui ont une OQTF [obligation de quitter le territoire français] et qui n’ont plus accès à la cantine des Romains à midi. »

Imprimer cette page

Faites un don en ligne